Résultat des analyses  des mycorhizes : prélèvement du 20 octobre 2015 : Réalisé par Armelle Golotte (Inoplant) :
 »
Les ectomycorhizes de T. uncinatum/ T. aestivum sont abondantes dans les racines de charme et de noisetier. Dans le cas du tilleul et du pin, les échantillons sont petits mais des ectomycorhizes de T. uncinatum/ T. aestivum sont présentes. Aucune ectomycorhize formée par un autre champignon n’a été observée, ce qui montre l’absence de contamination des arbres par d’autres champignons. Dans le but de mieux comprendre le rôle des plantes compagnes dans la truffière, nous avons commencé à étudier les champignons colonisant les racines de ces plantes. Des champignons endomycorhizogènes sont observés dans les racines de groseillier, camerisier, fusain, chiendent et lierre terrestre, ce qui est tout à fait normal dans ce genre d’écosystème. De plus, T. uncinatum/ T. aestivum a pu être détecté par PCR dans les racines de chiendent et de lierre terrestre poussant autour d’un charme. Ces résultats préliminaires confirment ceux obtenus par d’autres personnes (par exemple Marc-André Sélosse et Mylan Gryndler). Il faudra déterminer quel est le réel développement de T. uncinatum/ T. aestivum à l’intérieur les racines des plantes compagnes à l’échelle de la truffière »
« Rubrique Journée associative :  Journée  d’information du 20 novembre 2015 « Comment installer sa truffière » , document en annexe : article CRPF (4)